Ambassade et Consulats de Belgique au Brésil
Accueil Voyager au Brésil Entrée, séjour et sortie du Brésil : touristes, hommes d’affaires et mineurs de nationalité belge au Brésil

Entrée, séjour et sortie du Brésil : touristes, hommes d’affaires et mineurs de nationalité belge au Brésil

Les postes diplomatiques belges au Brésil ne sont pas compétents pour délivrer des informations concernant les procédures d’entrée au Brésil ou les conditions de séjour ou de sortie du Brésil. Les autorités brésiliennes doivent systématiquement être consultées à ce sujet. Les informations reprises ci-dessous ont pour seul objectif de fournir une aide et une première information aux voyageurs belges au Brésil.

 
Touristes

Documents nécessaires pour entrer au Brésil

  • passeport en cours de validité (au moins encore valable 6 mois au moment de l’entrée au Brésil). Il est aussi vivement conseillé que le passeport soit valable pour plus de 6 mois au moment de la sortie.
  • preuve de logement, preuve de moyens de subsistance pour la durée du séjour au Brésil, vol/billet de retour. Ces documents peuvent être sollicités lors de l’entrée au Brésil et l’impossibilité de les produire à ce moment-là peut éventuellement amener les autorités frontalières brésiliennes à refuser l’entrée dans le pays.

Pour plus d’information à propos de ces documents, veuillez-vous adresser à l’Ambassade du Brésil la plus proche de votre lieu de résidence.

 
Durée séjour touristique au Brésil

Depuis octobre 2012, les touristes belges ne peuvent rester sans visa au Brésil que 90 jours maximum  sur une période de 180 jours qui commence à la date de la première entrée au Brésil. Cette nouvelle réglementation implique qu’après un séjour touristique de 90 jours, il n’est plus possible de prolonger le séjour auprès de la police fédérales brésilienne et qu’il faut obligatoirement quitter le territoire brésilien. Si on reste au-delà de 90 jours, ce dépassement de séjour est enregistré quand on quitte le territoire et la personne en dépassement de séjour doit payer une amende. 

Pour plus d’information, veuillez consulter le site web du ministère brésilien des affaires étrangères : www.portalconsular.mre.gov.br/antes/ggrv. Ces informations sont accessibles en anglais.

 
Hommes d’affaires : séjour longue durée au Brésil

Avant de venir au Brésil, il convient de demander et d’obtenir un visa auprès d’un Consulat du Brésil à l’étranger. Il faut aussi faire attention au type de visa nécessaire ainsi qu’à l’orthographe de son nom et de ses prénoms lors de la demande de visa. Toute erreur, même involontaire peut engendrer de nombreux problèmes et retards une fois sur le territoire brésilien.

L’obtention d’un visa permet l’entrée au Brésil mais n’est pas suffisante pour assurer le droit au séjour. Le visa obtenu auprès d’un Consulat brésilien permet simplement  d’introduire une demande de régularisation de séjour auprès des autorités brésiliennes compétentes - police fédérale – auprès desquelles il convient de se présenter le plus rapidement possible.

Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive des documents qui sont habituellement demandés par la police fédérale brésilienne pour accorder la permission de long séjour au Brésil. Attention, il vous appartient de vérifier avec les autorités brésiliennes compétentes si d’autres documents sont nécessaires.

  • Preuve de l’octroi du visa par un Consulat brésilien à l’étranger
  • Certificat de naissance qui mentionne le nom du père et de la mère (il faut présenter une copie littérale de l’acte de naissance avec mention de la filiation). Cette mention est essentielle car elle est toujours réclamée par les autorités brésiliennes et l’acte de naissance est le seul document belge à mentionner ces données. La copie de l’acte de naissance doit être traduite en portugais. La copie de l’acte de naissance et sa traduction doivent être légalisées par le SPF Affaires étrangères et ensuite par le Consulat du Brésil en Belgique pour être acceptés au Brésil. La validité de ces documents ne peut dépasser 6 mois au moment où ils sont présentés aux autorités brésiliennes pour la demande d’autorisation de long séjour.
  • S’il y a lieu : certificat de mariage. La copie du certificat de mariage doit être traduite en portugais. La copie du certificat de mariage et sa traduction doivent être également légalisées par le SPF Affaires étrangères et par le Consulat du Brésil en Belgique et avoir une validité de moins de 6 mois au moment où elles sont présentées localement aux autorités brésiliennes pour la demande d’autorisation de long séjour.
  • Passeport en cours de validité (au moins encore valable 6 mois au moment de l’entrée au Brésil). Il est aussi vivement conseillé que le passeport soit valable pendant encore 1 an ou plus. En effet, il convient de prendre en considération que la procédure d’octroi de l’autorisation de long séjour est assez longue et dure souvent  plusieurs mois.
  • Preuve de logement, preuve de moyens de subsistance, vols/billet de retour etc. peuvent également être sollicités lors de l’entrée au Brésil par les autorités frontalières brésiliennes.
  • Avant votre séjour au Brésil, il est vivement recommandé de soigneusement vérifier directement avec les autorités brésiliennes compétentes - via le Consulat du Brésil à l’étranger et/ou la société locale pour laquelle vous serez amené à travailler au Brésil – la liste de tous les documents qui sont susceptibles d’être réclamés. Il s’agit en effet d’une matière en constante évolution. D’une année (mois) à l’autre, la liste des documents exigés peut en effet être modifiée. Il est conseillé également de vérifier le site officiel de la Police Fédérale brésilienne : www.dpf.gov.br.

 
Entrée, séjour et sortie : mineurs d’âge

Mineurs d’âge de nationalité belge, non accompagnés ou accompagnés par un seul de leurs parents

Il convient de suivre la législation belge. Il est préférable de  prendre quelques mesures de précaution pour éviter des problèmes d’arrivée, de sortie ou de déplacement sur le territoire brésilien.

La législation brésilienne est en effet très stricte en ce qui concerne le déplacement des mineurs. Ceux-ci doivent être en mesure de présenter certains documents qui prouvent qu’ils ont été dûment autorisés à voyager par leurs parents.

Vous trouverez ci-dessous une liste des documents qui sont susceptibles d’être requis par les autorités brésiliennes lors de leur séjour dans le pays. Nous vous conseillons de consulter le Consulat du Brésil en Belgique afin de vérifier que tous les documents sont en ordre pour l’entrée d’un mineur au Brésil.

  1. Déclaration des parents autorisant le mineur à voyager seul ou sans ses parents ou un de ses parents. Cette déclaration peut être rédigée dans une des langues officielles  de Belgique et doit être traduite en portugais par un traducteur juré.
  2. Acte de naissance (qui mentionne le nom des parents) traduit en portugais par un traducteur juré. 
  3. Copie de la carte d’identité (ou du passeport) des parents. 
  4. Faire légaliser les documents 1 et 2 par le Consulat du Brésil à Bruxelles (http://cgbruxelas.itamaraty.gov.br);
  5. Passeport avec une validité de plus de 6 mois au moment de l’entrée sur le territoire brésilien. Il est aussi vivement conseillé que le passeport soit valable pour plus de 6 mois au moment de la sortie.
  6. Entrer en contact avec la compagnie aérienne pour l’informer que le mineur voyagera sans ses parents et suivre la procédure instaurée par la compagnie aérienne.

 
Mineurs d’âge de nationalité belge et brésilienne,  ou uniquement de nationalité brésilienne, non accompagnés

Ils doivent toujours voyager au Brésil avec un passeport brésilien valable. Si un des parents n’accompagne pas l’enfant, celui-ci devra présenter une autorisation de voyage conforme aux normes stipulées dans la résolution 131/2011 du Conseil National de Justice du Brésil. Pour de plus amples informations, veuillez consulter : www.dpf.gov.br/servicos/viagens-ao-exterior/3_edicao_manual_menores.pdf.

Cette autorisation n’est pas nécessaire quand l’enfant (belgo-brésilien voyage accompagné de son père et de sa mère ou du parent qui en a la garde officielle.

 
Mineurs émancipés en droit belge, non accompagnés

L’émancipation en droit belge n’est pas reconnue d’office en droit brésilien. Il faut pour cela obtenir un jugement brésilien qui reconnaît l’émancipation du mineur.

A défaut de jugement brésilien, il faut observer les conditions d’entrée au Brésil qui doivent être suivies pour les mineurs non émancipés.